logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/11/2012

FLAMANVILLE, PORT DIELETTE.

 

num_risation0013

 

PORT DIELETTE

 

 

 

num_risation0012

La mine de fer de Diélette fermée en 1962


num_risation0016

La tour du puits de la mine de fer.

 

270px_Dielette_cabotiere
La tour du puits de la mine et le transporteur aérien

 

num_risation0010

L'usine atomique. construction de la tranche 1 et2

 

num_risation0015

Route du bord de mer conduisant à la mine

 

Un des souvenirs des années 1960 que j'ai eu le plaisir de connaître au cours de nos randonnées en cyclo-camping, avec un cousin aujourd'hui disparu.

Plusieurs fois nous avons monté notre "canadienne" tente de camping achetée au "vieux campeur" , au pied de la mine de fer déjà fermée à cette époque.

 

Aujourd'hui un autre minerai, l'uranium le remplace, alimentant la centrale nucléaire de Flamanville.

Port Dielette est situé sur la commune de Flamanville et de Tréauville.

Il s'agit à l'origine d'un port d'échouage protégé au Sud par le Nez de Flamanville, il est fermé au trafic en 1694 au prétexte qu'il sert aux fraudeurs. Il n'est rouvert qu'en 1778 à la suite d'un décision du Conseil d'Etat.

Une jetée de pierres sèches est construite en 1731 par le Marquis de Flamanville dont il reste des vestiges dans la petite digue du "petit port". Vers 1850, la jetée est prolongée d'une vingtaine de mètres, et on construit à son extrémité un musoir, "le Caucheton".

Avec le développement de la mine de fer, une nouvelle jetée est édifiée en 1858. Elle s'appuie sur les rochers de Rongnousse. Cette construction permet d'agrandir le port qui devient un refuge pour les navires surpris par les tempêtes fréquentes dans les parages. Il garde jusqu'à la fin du XXème siècle son aspect de petit port de pêche.

La mine de Dielette était une mine sous-marine, le minerai était très riche en fer, mais les galeries s'étendant sous la mer rendaient l'exploitation difficile du fait des infiltrations d'eau de mer.

La concession est accordée en 1860 à un certain Bérard, ingénieur de formation qui ouvre un premier puits le 7 juillet 1860, mais renoncera en octobre 1962.

En avril 1887 une nouvelle concession est accordée à la Société des Mines de Dielette. La mine est rachetée en 1907 par le géant allemand Thysen, qui fait construire un transporteur aérien de 642 mètres de long, aboutissant à une station de chargement en mer pour les cargos. Il est mis en place le 25 juillet 1914. La mine emploie 400 ouvriers.

La déclaration de guerre met fin à l'aventure de Thysen, ses biens sont mis sous séquestre et les puits sont noyés en décembre.

Après de nombreuses péripéties, la mine sera fermée en 1962.

Inauguré en 1997 un nouveau port a été adjoint à l'ancien petit port de pêche maintenant toujours en eau.

800px_Dielette_jetee
carte ancienne montrant la grande jetée.

 


num_risation0014

Vue générale du port avant modernisation.


diel2

Le nouveau port de plaisance.

 

dielette_2_350x467

Vue aérienne de Port-Diélette.

 

Dielette_port_531211_540x360

L'ancien petit port, maintenant toujours en eau.

Source:Wikimanche

Commentaires

un vrai destin industriel ce joli coin de Cotentin
amitiès

Écrit par : ventdamont | 04/11/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique