logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/06/2012

PLAGES DU DEBARQUEMENT

 

 

6 JUIN 1944 LA LIBERATION DE LA FRANCE

 

 

UTAH BEACH

 

 

 

numérisation0015.jpg

 

Au matin du six juin 1944, les troupes américaines mirent le pied sur cinq plages du sol Français. Quatre dans le Calvados, nommées Omaha Beach, Gold, Sword et une dans le Cotentin Utah Beach, la plus à l'ouest de toutes.

 

Ce secteur du département s'étendait sur une longueur d'environ cinq kilomètres entre la baie des Veys, limite entre les deux départements, la Manche et le Calvados, et Quinéville.

numérisation0001.jpg

Sainte - Marie du  Mont, village trés proche du débarquement.

 

La zone d'assaut principale se situait à hauteur de ST. Martin de Varreville. Primitivement, le débarquement n'était pas prévu en ce lieu, il fut ajouté du fait d'un plus grand nombre de péniches de débarquement disponibles.

 

Contrairement aux plages de débarquement du Calvados, Utah Beach fut le moins coûteux en vies humaines. C'est aussi à cet endroit que le résultat des objectifs furent éxécutés presque entièrement.

numérisation0009.jpg

Epaves de navires échoués sur la plage.

 

Sur cette plage, les soldats alliés rencontrèrent une résistance assez faible, les fortifications allemandes étaient moins importantes. Dans ce secteur la configuration de cette partie de la côte n'était pas envisagée comme un lieu de débarquement par l'état major allemand. Des marais se trouvant derrière le cordon dunaire de la côte, que les allemands avaient maintenus inondés.

numérisation0010.jpg

Soldats alliés prenant pied sur le sol français.

 

C'est la quatrième division d'infanterie qui fut chargée de prendre d'assaut cette plage, après un intense bombardement sur les fortifications allemandes. C'est vers six heures trente que les soldats alliés débarquèrent sur cette plage, accompagnés par deux escadrons de chars amphibies.

 

La plage fut aux mains des alliés assez rapidement. Deux heures après le débarquement le mur antichar fut détruit par le génie en plusieurs endroits permettant le passage des chars qui purent progresser à l'intérieur des terres.

numérisation0006.jpgChars d'assaut appuyant l'infanterie

 

Les pertes de la quatrième divisions, tués, blessés et disparus ne dépassèrent pas deux cent hommes pour cette journée du six juin.

 

Dans la journée, vingt trois mille deux cent cinquante hommes, mille sept cent véhicules de combat et mille six cent quatre vingt quinze tonnes de matériel furent débarqués sur cette plage .

numérisation0007.jpg

Chalands débarquant des chars d'assaut

 

.Par la suite, le port artificiel de Saint Laurent sur mer ayant été détruit par la tempête, une véritable logistique d'approvisionnement sera mise en place sur cette plage. Cela permettra de juin à novembre 1944 le débarquement et l'acheminement vers le front de huit cent trente six mille hommes. deux cent vingt mille véhicules de toutes sortes, ainsi que sept cent soixante quinze mille tonnes d'approvisionnements.

numérisation0005.jpgTroupes américaines au village de saint-marcouf le 8juin1944.

 

Le plage fut utilisée par les chalands mais aussi pour des échouages volontaires de gros bâteaux, qui après déchargement étaient repris par la marée montante.

 

Les premiers temps, le quartier général de cette unité de génie fut établi dans le premier blokhaus pris aux allemands.

 

Aujourd'hui, sur celui-ci s'élève un monument érigé à la mémoire des hommes de la première brigade de génie.

numérisation0004.jpgSoldats américains arrivant sur le sol français

 

 

 

 

 

 

 

 

19:20 Écrit par bernard chan dans VISITE EN NORMANDIE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique